L'histoire

Un chien héros d'une série TV fantastique se retrouve propulsé dans la vie réelle. Sans pouvoirs surnaturels et sans sa jeune maitresse (Penny, qui ressemble à s'y méprendre à Mme Elastic dans les Indestructibles, mais en plus jeune), le voilà déboussolé mais vite pris en mains par des amis aussi improbables qu'inattendus. Voilà une drôle d'équipe réunie (un chien, un chat et un hamster) pour traverser les Etats-Unis de New-York à Los Angeles.


Notre avis

Et bien ce film fut une bonne surprise. Plein d'émotions, d'humour et de vraies questions sur l'amitié, voire l'amitié réciproque. Un Disney qui change, sans prendre les risques d'un Wall-E bien sur (pas pour tout de suite peut-être ?).

Pour cela on a parfois l'impression de voir un mix du Monde de Némo, Cars et Toy Story 2 (notamment certains thèmes et surtout le personnage de Jessie, ici plutôt repris par le chat Mitaine). Et c'est compréhensible car pour la production exécutive l'on retrouve John Lasseter (à qui l'on doit la série Toy Story, 1001 pattes ou encore Cars).

On voit bien la patte de certains membres de l'équipe du film issus de Pixar (Dan Fogelman co-scénarise ce film comme il l'avait fait pour Cars) mais en fait il a déjà sa personnalité, sans tomber dans les travers d'un Dreamworks avec de l'humour un peu trop gras à mon goût (Madagascar ou Shrek pour ne pas les citer). A la réalisation on trouve Chris Williams (plutôt connu pour ses rôles dans des séries TV) et Byron Howard (qui débute).

En fait Volt est un film convaincant et vraiment drôle ("Tout est bien dans ce film" nous confiait Benjamin, 9 ans). Juste un bémol : si la traduction est réussie, le doublage l'est un peu moins. Notamment en ce qui concerne les voix. On trouve Omar Sy (celui de Omar et Fred ;-) dans plusieurs voix, pour un ensemble assez hétérogène, ou encore Richard Anconina qui assure la voix de Volt là où dans la version américaine l'on avait droit à... John Travolta.

En ouverture vous aurez droit à un court-métrage mettant en scène le dépanneur Martin (du film Cars), réalisé par John Lasseter lui-même (ce petit film va très bien avec le public dès 3 ans du long-métrage qui suit ;-). Pour finir ce divertissement réussi vous aurez droit à un générique soigné sans hommage à Steve Jobs... voila l'une des quelques différences avec une vraie production Pixar ;-)


Volt, star malgré lui
De Chris Williams et Byron Howard - 2008
Date de sortie dans les salles françaises : 4 février 2009.
Scénario : Chris Williams et Dan Fogelman