Publicité


Sondage
Quel est le meilleur film de la saga Star Wars ?
 

Rogue One : la Force est bien là

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Affiche du film Rogue One

Le premier spin-off cinématographique de la saga Star Wars est en salles depuis quelques jours et j’ai eu le plaisir d’aller voir (plaisir d’autant plus grand que les enfants m’ont laissé manger de leur pop-corn).

 

 

 

 

30 minutes de publicités, là c’est sur ça sent le blockbuster !

 

Pop-corn, publicités… plouf ?

 

Et bien non ! Sans me lancer dans une série de spoilers, force est de constater que la Force est avec cet épisode 3,9 ou almost 4.

 

S’intercalant entre l’épisode 3 et l’épisode 4, et vraiment très très proche de l’épisode 4, ce film est bien inspiré.

 

Alors oui, l’on aurait pu craindre que le rachat par Disney de Lucasfilm aurait pu mener à une sur-exploitation de la franchise (même si lors de la gestation de l’épisode 7, Disney a clairement annoncé que l’univers étendu de Star Wars, non non très peu pour eux).

 

Mais non. Le film fait bizarrement référence à un ensemble d’éléments de l’univers étendu de Star Wars. En particulier des éléments de la « civilisation » Jedi. Il trouve parfaitement sa place juste avant l’épisode 4 et sans rogner l’esprit Star Wars, bien au contraire.

 

Car comparé à l’épisode 1, par exemple, Rogue One est du Star Wars pur et dur, là où par son humour téléphoné et l’utilisation catastrophique des images de synthèse, l’épisode 1 avait tout d’un Disney (sorte de « Peter et Eliot le dragon » intergalactique).

 

Mieux, Rogue One, corrige des lourdeurs de l’épisode 7 : pas de sauts toutes les 5 minutes dans l’hyper-espace, pas de cadrage CékoiKifoVoirLa… Je vous rassure côté casting, les gros personnages tombent là aussi comme des mouches, ça va être compliqué de faire revenir des personnages façon Bobby sortant de sa douche dans Dallas.

 

Et avant d’attaquer l’histoire elle-même, là je fais tapis car Rogue One, non seulement c’est dans l’esprit Star wars mais en plus c’est un des meilleurs !

 

Dès lors vous pourriez me dire que comme la maison Disney va alterner une année un spin-off, une année un épisode (l’épisode 8 est en post-production et sortira pour les fêtes de fin d’année 2017)., c’est sur ils ont du prendre soin de pas tuer la poule aux oeufs d’or et le cahier des charges devait être très strict.

 

Ben oui mais c’est pas du Canada Dry, c’est même du pur jus ! On y retrouve tout !

 

Chaque chose est à sa place et fait sens avec la saga, certes avec un peu trop de références marquées qui auraient pu être… évitées. D’un autre côté, assez obscur, il n’y a pas d’excès.

 

L’histoire tourne autour du vol des plans de l’étoile de la mort, l’étoile noire, enfin bref, celle qui est détruite dans l’épisode 4 (ben oui puisque dans la version française, les noms de sont pas fixés… c’est le cas de l’étoile noire, mais aussi du vaisseau de Solo, une fois Faucon millenium, une fois faucon millénaire).

 

Dès lors tous les concepts de Star Wars sont placés tout en finesse. Les concepts narratifs et SF.

 

Côté SF : droides, races extra-terrestres humanoïdes ou non, sabre laser, voyage dans l’hyper-espace, communication radio hyper longue distance, base orbitale capable de détruire des planètes, vaisseaux spatiaux et hologrammes.

 

Côté narration : être acteur ou spectateur, le bien et le mal, j’ai un problème avec mon père, j’ai un problème avec les dogmes…

 

Les effets spéciaux sont réussis (peut-être quelques images de synthèse moins réussies vers.. la fin là où c’est assez bluffant le reste du film), et assez fidèles à la trilogie de Luke Skywalker (pistolet et sabres lasers en particuliers).

 

Une scène de bataille, au sol, mérite son classement dans les meilleurs  du genre, par son dynamisme et sa richesse d’unités prises en compte; les combats dans l’espace sont de bonne facture.

 

Le jeu des acteurs est bon, la photographie réussie tout cela avec une réalisation plus que convenable (cadrage, rythme).

 

On y retrouve tout mais comme il n’y a pas tout, ça ne peut pas être le meilleur. Il manque quoi alors ?

 

La Force, oui et non, car comme le film se place entre les épisodes 3 et 4, c’est déjà bien de caser l’univers des Jedis, alors qu’ils sont sensés être disparus et toutes leurs croyances avec eux à la fin de l’épisode 3. Du coup si le scénario nous place de la Force ici, du côté obscur là, on peut difficilement regretter un approfondissement plus poussé du sujet (même s’il est travaillé en de nombreux aspects).

 

Un combat de sabres lasers ? Ah oui ça bien sur comme il n’y a plus de Jedis d’aucun bord, ça aurait été tiré par les cheveux. Mais bon il y a du sabre quand même et dans la lignée de l’épisode 3 (c’est un des trucs qui est assez fort).

 

La musique ? Comme l’histoire tourne autour de personnages secondaires, le thème musical est moins marqué. Même si les cadors voient leurs thèmes respectifs appliqués, l’on arrive à une bande originale assez ordinaire.

 

Bref ill ne manque pas grand chose et en tout cas si l’esprit de la Force est aussi bien travaillé avec les autres spin-off à venir, ça promet ;-)

 

En savoir plus sur Rogue One sur le portail officiel de Star Wars (en anglais)

Le mini-site officiel dédié à Rogue One

 

 

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher RSS
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
Saisissez le code que vous voyez.

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."