Publicité


Sondage
Quel est le meilleur film de la saga Star Wars ?
 

Homo Vampiris

Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 

Dernier livre vampirique notable que nous ayons eu entre les mains : Homo Vampiris, de Fabien Clavel. Un complot planétaire qui tourne autour des immortels que l'on préfère : les vampires.

Cela se passe dans le futur, sans être trop lointain, tout en étant très contemporain. Le titre annonce une espèce, ou une lignée selon la terminologie vampirique, et peut-être le sujet du livre, mais le livre ne manque pas de rebondissements et de bonnes trouvailles.

Une histoire originale et prenante qui ne manque pas de vie !


Présentation de l'éditeur

21e siècle. 8 mai : Roumanie. 2h environ. Un patient s’échappe de l’Usine, une clinique d’un genre un peu particulier.

Londres. 13h02. Une jeune étudiante quitte en courant une conférence de l’ONU. Sa soif de connaissance a capitulé devant une faim plus insatiable encore.

Dubaï. 21h48. Dans une luxueuse suite de L’Al-Mahara, autrefois l’hôtel le plus cher du monde, seule une panthère ressortira vivante de la violente dispute qui oppose deux hommes.


Notre avis sur Homo Vampiris

La couverture donne le ton : sciences et vampirisme vont faire (bon) ménage ! La vampire albinos de la couverture, dans un style qui n'est pas sans rappeler les vampires (ou tout du moins les cartes) des cryptes du jeu Vampires The Eternal Struggle (Jyhad pour les anciens internautes qui pourraient lire cet article), nous fait saliver de rencontrer des vampires qui sortent quelque peu du lot. Les fils et perfusions qui planent autour d'elle laissent par ailleurs à penser que l'histoire ne se passera ni dans un bois, ni dans un vieux château miteux des balkans, ni même dans un quartier sordide de la Nouvelle Orléans.

Couverture du livre Homo Vampiris par YayashinEt bien non,Yayashin, puisque c'est l'illustrateur, laisse planer ces deux mystères :-) Et il le fait bien (un petit tour sur son site officiel nous a conforté dans l'idée qu'il avait du talent et que décidément, Mnémos soigne ses couvertures).

Et pourtant, commande ou pas commande de la part de l'éditeur, Yayashin avait le choix avec tous ces vampires mal léchés et avec beaucoup de personnalité que nous propose Fabien Clavel. Dans les lieux aussi, entre un passage obligé par la Roumanie et des détours par Londres ou Dubaï, l'imaginaire mis en scène avait de quoi donner naissance à une foison d'illustrations toutes plus... conventionnelles, les unes que les autres.

Car Fabien Clavel fait le pari de nous parler de vampires de façon différente, et de différentes façons, avec une trame scientifique, notamment. Cet essai avait déjà été plutôt concluant avec Les Compagnons d'HeLa , un livre que signait Manou Chintesco chez Nestiveqnen et que nous vous présentions en... 2004.

C'est aussi la tentative de la célèbre série cinématographique Underworld... qui semble plaire au public (quatre opus tout de même ;-) Mais force est de constater que d'une manière générale l'Urban Fantasy, puisque finalement c'est de cela dont il s'agit (certains adeptes des contractions verbales parlent de bit-lit, mais la langue française a tendance à fourcher), est peu essayée en France.

C'est un peu paradoxal quand on sait que ne serait-ce qu'en matière de jeux de rôles la France a été précurseur dans ce genre, avec Nephilim ou In Nomine Satanis, j'en passe et pas forcément des meilleurs. Mais ne nous emportons pas car à force de parler de la couverture (l'emballage), de la typologie du livre (le marketing) ou de ce qui a déjà été fait, vous allez croire que j'essaye d'éviter de vous parler d'Homo Vampiris parce que cela ne m'aurait pas plus !

Fabien Clavel par le photographe Patrick ImbertPerdu ! Tout d'abord, Fabien Clavel est fan de Nephilim et cela se sent. C'est ce jeu de rôle qui lui a donné envie d'écrire (comme Vampires pour Eric Holstein - cf. notre entretien avec l'auteur), et l'on perçoit la grande pratique qu'il a d'intégrer le fantastique dans le réel sans que cela ne paraisse... bizarre.

Ensuite, Homo Vampiris est plus proche d'Underworld que des Compagnons d'HeLa (plus axé alchimie que complot, même s'il s'agit d'immortalité en point d'orgue). Il y a télescopage entre la science, les ambitions humaines et la nature vampirique et non continuité de la thématique vampirique sous l'angle de la recherche de l'immortalité.

Enfin, Fabien Clavel profite d'un beau scénario pour nous montrer, s'il était nécessaire, que l'on peut proposer une histoire et un récit hollywoodien sans que cela ne se passe aux Etats-Unis ! C'est son pari et il est largement gagné. On avait déjà eu un bon essai au Club Van Hesling avec la Nuit du Minotaure de Paul Halter, mais cela faisait plus enquête surnaturelle à la X-Files que complot mondial :-)

Il faut donc bien avouer que le livre se lit bien, il est dynamique, la lecture est fluide et les transitions le sont aussi, entre les lieux et les personnages. Le scénario est bien ficelé et si la plupart des films et des livres avec complot comme trame de fond répondent rarement à la question "mais pourquoi ?", Fabien Clavel n'avait pas fait ce pari d'y répondre et pourtant il le fait et le fait très bien.

Les motivations de chaque personnage important de l'histoire apparaissent claires à un moment ou un autre et plus le personnage est important, plus cela apparaît tard. D'ailleurs, et c'est un point assez important pour qu'il soit souligné, il y a peu de risque de confondre les personnages. Entre leurs descriptions et leurs noms (de Zéro à Nemrod en passant par Nina), ils sont tous clairement identifiables. Même l'infirmière rousse chargée de participer à la mise en bouche (vous comprendrez en lisant Homo Vampiris ;-) à une "belle" personnalité.

Bref c'est convaincant, même si l'on regrette une petite chose : les correcteurs ont-ils pris peur de cette déferlante vampirique de la fin de l'année 2009 ? Il y a de nombreuses coquilles, un peu trop nombreuses à mon goût, coquilles qui ralentissent la lecture.

Positivons en espérant, d'ores et déjà, que si le livre marche bien il y aura une réédition, corrigée, avec des planches illustrées (par Yayashin ;-) représentant les personnages et pourquoi pas quelques scènes en plus sur le passé de certains "vieux" personnages !


Homo Vampiris
Fabien Clavel - 2009
Paru en novembre 2009 dans la collection Icares aux Editions Mnémos
ISBN 978-2-35408-059-4
Illustration de couverture par Yayashin


Liens utiles sur Homo Vampiris

> Notre avis sur Les Compagnons d'HeLa, de Manou Chintesco
> Le site officiel de Yayashin
> Le site officiel des Editions Mnémos

Et bientôt... un entretien exclusif avec fabien Clavel ;-)


© Yayashin / Mnémos pour l'illustration de couverture
© Patrick Imbert pour la photo de Fabien Clavel

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher RSS
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
Saisissez le code que vous voyez.

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."